La petite tribu du 01

La petite tribu du 01

Tatouage ou piercing? Ou les deux

Pour moi, les tatouages et piercings ne sont pas une scarification réservée aux marginaux. Ils nous permettent de refléter notre personnalité, pour ceux qui cherchent à comprendre. Enfin, quand on les fait adultes, avec un peu de maturité et de recul.

Ado, je suis passé par une période rebelle (en même temps, je n'étais pas la seule). Ca a commencé par les cheveux. Ma mère ne supportant pas les couleurs, je me suis fait teindre en blonde platine (une mauvaise idée quand on est brune...). Mais ça ne l'avait pas assez énervée à mon goût. Avec des copines, on voulait se faire tatouer. Sauf que mineures, sans l'autorisation des parents, impossible (on a tout de même réussi à se faire percer l'arcade, piercing que j'ai gardé près de  ans, jusqu'à la naissance de mon fils). Alors on a rien trouvé de mieux que prendre une aiguille, la tremper dans l'alcool, la chauffer à blanc et la tremper dans l'encre de chine puis percer la peau en petits points qui se touchaient.  Comme je sais que certains employeurs voient d'un mauvais oeil les tatouages, j'ai toujours choisi des endroits où ils sont faciles à cacher. C'est ainsi que sont apparus l'étoile de David sur ma cicatrice d'appendicite (au départ je voulais un pentacle, mais trop galère à dessiner correctement sur la peau), et le coeur sur mon épaule. Un tee-shirt suffit à les cacher tous les deux.
Mais l'idée du tatouage ne m'a pas quitté. Restait à atteindre la majorité, trouver le dessin et le tatoueur.
J'ai opté pour un papillon. Né chenille, rien ne le prédestinait à devenir ce magnifique insecte multicolore, libre comme l'air. Sa période en chrysalide change tout, comme la naissance de mon premier enfant a tout changé en moi, l'ado mal dans sa peau, anorexique et trop émotive. Restait à trouver le tatoueur, et surtout surmonter ma peur de la douleur. Car oui j'avais accouché, n'empêche que je suis vachement douillette!! J'ai eu l'occasion lors d'un salon de faire le tatouage tout de suite, sans prendre rendez-vous (et donc réfléchir à comment j'allais avoir mal), et comme j'avais déjà choisi le dessin, je l'ai fait. Voilà comment est apparu mon papillon, que je me suis payé pour mes 21 ans. Seul mon chéri le voit régulièrement (à part quand j'allaitais), car il est en grande partie caché par mon soutien-gorge.

Mon deuxième "vrai" tatouage reflète ma passion, la musique (et plus particulièrement le chant). J'avais gribouillé ce que je voulais sur un bout de papier que j'avais donné au tatoueur en lui expliquant ce que je voulais. J'ai été abasourdie quand j'ai vu le dessin: il aurait lu dans mes pensées, ça aurait donné la même chose que son dessin.

374870_3824721298775_1841060434_n.jpg

Voici son oeuvre qu'il venait de finir. Et encore une fois, facile a cacher. Le bas est caché par mon tee-shirt ou pull, le haut par mes cheveux. Et si je veux le montrer, j'attache mes cheveux...

J'envisage d'en faire un troisième: une fleur de lys à 5 pétales avec l'initiale de mes enfants calligraphiée dans chaque pétale.

image-du-dc3a9fi-doctobre.png



26/10/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres