La petite tribu du 01

La petite tribu du 01

Les enfants et les études...

Pourquoi les parents poussent-ils leurs enfants à poursuivre leurs propres rêves. "Passe ton bac d'abord" était un leitmotiv pour les adultes de notre génération.

Des exemples concrets? Je voulais faire espagnol 2ème langues mes parents m'ont forcé à prendre allemand (j'ai d'ailleurs toujours eu des notes désastreuses dans cette matière). J'aurais aimé faire une 1ère littéraire, avec option lourde musique. J'ai été obligée de partir en Scientifique, la "voie royale". Tout le monde dans ma famille est bac + X années d'études: ingénieur, proviseur, gestionnaire, directeur d'école... Oui sauf que ce n'était pas ma voie. Moi c'était la musique. Je n'ai pas la prétention de dire que j'aurais pu devenir chanteuse, ou vivre de mon art. Mais être prof de musique ou de chant en collège ou dans une école de musique ou un conservatoire. Mais on ne m'a pas laissé choisir. Résultat? Je n'ai pas mon bac, pas d'emploi qui me plaise... Et je suis loin d'être un cas isolé.

Chéri au contraire voue une véritable passion à son métier. Il a choisi la voie professionnelle et on l'a laissé faire. CAP, BEP... Et maintenant il a un emploi qui lui plait, où il y a du travail et qui est relativement bien payé.

Je ne dis pas de forcer les enfants à faire des formations professionnelles dans le BTP, la restauration ou les carrières hospitalières car il y a du débouché. Je dis de les laisser choisir. Les accompagner sans leur imposer nos choix. Il faut de tout, et le principal est qu'ils s'en sortent tout en s'épanouissant. Alors bien sûr, à 15 ans on ne sait pas forcément ce qu'on veut faire. Mais on sait déjà si on préfère apprendre l'italien ou l'allemand, pratiquer beaucoup de sciences et de maths ou disserter pendant des heures. Le reste viendra plus tard.

En ce moment, Alex veut être pilote d'avion de ligne. Grand bien lui fasse. On a regardé ensemble les études à faire: bac S, Maths Sup maths Spé, Ecole Nationale d'Aviation Civile, excellent dossier scolaire. Oui il est en 6ème, mais il sait à quoi s'attendre et il se donnera les moyens pour atteindre son objectif. Et si il en change? Ce qu'il a acquis ne sera pas perdu.

Tiff en ce moment c'est la création. On lui trouvera un parcours adapté: au choix filière littéraire orienté sur les arts, CAP-Bac pro dans la mode... Idem pour les autres.

Un jeune qui a fait une formation qui lui plait, réellement motivé s'en sortira toujours.



04/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres