La petite tribu du 01

La petite tribu du 01

Burn out

On veut assurer partout.

A la maison. Malgré l'ado qui pousse tellement tout le monde à bout que l'ambiance à la maison est invivable; qui refuse de participer aux tâches ménagères; qui travaille quand il y pense et quand ça lui plait au collège, et qui oublie régulièrement ses affaires ce qui lui a déjà coûté deux heures de colle et lui fait pendre au nez une convocation chez le principal. Malgré la deuxième qui commence à virer préado, et fait ses petites crises entre ses rendez-vous à l'orthodontiste et à l'orthophoniste. Malgré le linge à tenir à jour, la maison à ranger et nettoyer, les courses à faire, les repas à préparer, la paperasse à s'occuper...

Au travail. Malgré le changement de rythme en étant repassé à plein temps, ce qui n'est pas arrivé depuis 7 ans. Malgré la route, matin et soir, qui nous bouffe avant même d'avoir commencé. Malgré le boulot, qu'on veut toujours faire vite et bien, au cas où. Malgré les ordres, pas toujours logiques, malgré les contre-ordres qui arrivent souvent (toujours?) quand le boulot a été fait et qu'il faut le défaire. Malgré la reconnaissance qui n'existe pas. mais c'est pas grave, on est un exécutif, il y a une hiérarchie, et on n'a ni à comprendre, ni à discuter; on n'est qu'un numéro. Mais grâce aux collègues, qui nous font passer la journée dans la bonne humeur.

Avec notre homme. Qui est mal au travail. Parce que c'est la crise et que le boulot n'est plus là, tout comme la passion du métier. Parce que les salaires ne suivent pas et qu'il faut tout vérifier chaque mois. Parce que retourner 15 ans en arrière fait du bien et ouvre des perspectives, mais c'est aller vers l'inconnu, sans aucune certitudes.

Et à un moment ça pète. Pour un contre-ordre de trop, ou un gâteau qui déborde de son moule.
Et cet engrenage qui tournait parfaitement s'enraye pour un grain de sable.

C'est dans ces moments-là qu'on voit les vrais amis. Il y a ceux qui font les ignorants. Et il y a ceux qui proposent une promenade. Ou même une discussion autour d'un café. Ils ne diront pas "c'est rien, ça va passer". Peut-être parce qu'ils sont déjà passé par là. peut-être juste parce qu'ils comprennent. Et c'est ça le plus important.

Alors on se bat, et on cherche des solutions. Car les cachets aident à dormir et à récupérer, mais ne résolvent pas les problèmes.
L'ado, on monte à dossier, et on espère qu'il sera pris en internat. Il verra qu'ailleurs aussi il y a des règles. Il remontera également ses notes. Plus qu'à croiser les doigts pour que ça passe.
L'homme, un rendez-vous pour voir ce qui est possible de faire pour son rêve. En attendant, s'accrocher, en espérant que ça reparte.
Le boulot, pas grand chose à faire. A part tenter les concours pour changer. Et demander une mutation. mais je viens d'arriver sur le poste, alors peu de chance de l'avoir...

Mais c'est dans ces moments-là qu'on voit les failles dans sa famille aussi. Et c'est le plus douloureux.
Elle est sensée être un pilier, une personne vers qui on se réfugie et on se confie en cas de souci. Elle n'a jamais été comme ça. Je n'ai jamais été assez bien pour elle, je n'ai pas fait les bons choix. Et encore dans ces moments, les choix faits ne lui plaisent pas, donc elle ne cherche même pas à savoir ce qui va pas. Pourtant elle l'a vécu aussi, même si ce n'était qu'au travail. Mais elle avait le droit. Elle a un travail important, donc c'est normal. Moi...

Alors je continue le chemin, sans forcément penser à elle. et sans savoir où il me mène...


09/03/2015
0 Poster un commentaire

La grande rentrée

Jour J, on y est.

Aujourd'hui, je reprends à plein temps. 6 ans que ce n'était pas arrivé, et à l'époque je travaillais à quelques minutes de la maison. Puis j'ai enchainé le temps partiel à 80%, congé maternité, re-80%, re congé maternité, congé parental, puis 50%. Et aujourd'hui on y est.

Ce sera aussi la première rentrée que ni Nounours ni moi n'assurerons. Mardi (et mercredi pour Tétine), les filles feront leur rentrée avec Super Nounou. Qui c'est Super Nounou? C'est notre baby-sitter qui devient notre garde à domicile à compter de demain. Elle a un CAP petite enfance mais ne trouvais pas de boulot fixe et veut tenter le concours d'ATSEM, et quatre enfants au périscolaire matin et soir, ça nous coûtait un bras. Et vu que les impôts considèrent qu'à 6 ans les enfants peuvent se garder tout seul, donc pas d'aide des impôts (enfin si, pour Tétine).
Alors après des heures de calcul, j'en suis arrivé à la conclusion qu'à terme ça me coûtait moins cher d'embaucher quelqu'un à domicile que de mettre mes louloutes au périscolaire, grâce aux aides de la CAF (vu que Tétine a moins de 6 ans), et au crédit d'impôt (pour emploi à domicile). Bien sûr faut avancer l'argent, mais les filles vont se réveiller 3/4h plus tard, faire leurs devoirs tranquille à la maison, être douchées quand j'arrive (donc bien moins la course). Et surtout, elles pourront continuer leurs activités le mercredi après-midi, ce qu'elles n'auraient pas pu faire avec le périsco (bah oui, ils vont pas faire les navettes). Et comme j'ai embauché notre baby-sitter, je m'épargne la corvée des entretiens d'embauche.

Cette rentrée, c'est aussi la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Avant de critiquer je vais attendre de voir comment ça se passe, surtout qu'ici ils ont fait des efforts. C'est regroupé sur un après-midi par semaine, 2 classes par après-midi, et ils ont rameuté pas mal d'associations, de clubs et de prestataires: tennis, croix-rouge, sécurité routière, poterie, musique... Pour nous, ça nous coûte 15 euros par enfant pour l'année. Les filles y vont toutes (chacune un jour, sinon ce serait pas drôle).

Donc voilà. Les attestations d'assurance scolaire sont imprimées, les carnets de vaccinations copiés, les cartables prêts, les tenues et chaussures aussi.

Plus qu'à attendre...


01/09/2014
0 Poster un commentaire

Plus de bébé à la maison

Des semaines que j'attendais ça: plus de commande de couches à passer en urgence, plus besoin de se planquer dans des toilettes exiguës pour changer Tétine faute de table à langer dans les lieux publics, plus de lingettes et couches à trimballer partout.

Et on y est. Mais bizarrement, ça me fait un sacré pincement au coeur. Tétine ne met plus de couche la journée. Même pas à la sieste. Elle parle de mieux en mieux, commence à mettre son maillot toute seule. Et son inscription à la maternelle pour la rentrée prochaine est faite.

Onze ans, deux mois et 19 jours que je pouponne non stop. Et là, c'est fini. Ma dernière n'est plus un bébé. C'est une vraie petite fille, qui bavarde à longueur de temps, adore Mickey et Disney en général, réclame l'école à corps et à cris et aime choisir ses tenues pour être la plus belle.

Alors oui, c'est génial, je vais pouvoir passer à autre chose, reprendre le boulot à temps plein, oui c'est agréable de les emmener dans des parcs d'attractions et ne plus avoir à monter sur les manèges avec elle.

Mais en même temps, je suis passée d'ado à maman d'un petit bébé qui avait toujours besoin de moi. Et depuis ce jour-là, ça n'a pas arrêté. Il va falloir apprendre à être aussi une femme, et ça ça va être le plus difficile...


03/04/2014
0 Poster un commentaire

Bilan de Noël 2013

Bon, je confirme, les enfants ont encore été pourris. Et nous? On a pas à se plaindre.

Le bilan pour chacun.

Chacun des enfants a eu un gobelet à paille à l'effigie de son héros, rempli de bonbons.

Alex: Il a eu sa Nintendo 2DS, avec le jeu Pokemon qu'il voulait et une housse de protection. Mais aussi un moteur à combustion, des livres (dont deux d'énigmes, lui qui adore ça), des vêtements, un blouson, une voiture radio-commandée tout terrain une parure de draps New-York et un coussin sur le même thème, un kit d'électronique...

Les filles se partagent un lecteur Bluray, et une tablette enfants (sur laquelle on a craqué après Noël)

Tiff: elle a eu plein de Polly Pocket Bluebird (c'est à dire les vieux ceux des années 90), une parure boucles d'oreille + bague, une autre paire de boucles d'oreilles, des livres, un pyrograveur, de la mosaïque, un kit pour faire des bracelets, des vêtements, un blouson, deux jeux de société (dont le jeu dégueu où il faut tirer les crottes de nez du bonhomme)...

Ondeline: elle a eu la Storio 2 dont elle rêvait, plein de Playmobil (l'école, le ranch des poneys, la calèche, la maison transportable...) un cheval en peluche aussi gros qu'elle, une Winx, barbie et son cheval, un manteau, des vêtements, des livres, un jeu PC sur les chevaux, le CD du Soldat Rose 2 (qu'il a fallu mettre tout de suite sur son lecteur MP4)...

Mélody: Non seulement elle a fait le plein de Pinypon (le centre commercial, l'hôtel, la charette de marché et une dizaine de personnages), elle a eu de la dinette, une caisse enregistreuse, une cuisinière, un déguisement, des livres, un manteau, des vêtements, une parure de draps fée Clochette (je sais ce que je dois mettre au prochain changement), un camion de pompier...

Célestine: Ma fan de Disney a été comblée avec la ferme et la maison de Mickey, l'ambulance de Donald, le salon de beauté de Minnie. Elle a aussi eu Minnie princesse, le scooter radiocommandé de Minnie, une parure de draps Minnie, des vêtements, un blouson, des livres, un DVD, des zhu-zhu pets.

On a réussi à tout faire tenir dans les chambres, et les enfants sont aux anges. Tous pour une fois. Pas un un (tout petit) peu plus déçu que les autres.

Et nous? Du parfum, des chèques, une paire de boucle d'oreilles (pour moi), une cocotte en fonte, une friteuse, des produits de beauté Yves Rocher et Nocibé, du chocolat, du vin pour mon chéri. Sans oublier une sains d'une de mes séries préférée en DVD. Avec les chèques, on s'est offert (en partie) une chaine hifi et l'isolation de l'abri de jardin.

De notre côté, tout va bien. Les cadeaux que nous avons fait ont plu à tout le monde, sans qu'on est passé une fortune pour les adultes. Je suis particulièrement fière du cadeau  pour ma mère (un pendentif avec le prénom de ses petits-enfants gravés, qu'elle a tenu à mettre tout de suite), et de celui de mon beau-frère et ma belle-soeur (une box, pour leur permettre de se détendre un peu tout les deux, ils en ont vraiment besoin).

Je reviendrai vous donner mon impression (super bonne) sur les box Chouettebox et Pandacraft, qui ont occupé les enfants entre le réveil de la sieste et l'heure du repas le jour du réveillon de Noël.

Les enfants et moi reprenons le chemin du travail demain. Nounours a encore une semaine de vacances, mais il va être bien occupé (un placard sur-mesure sous l'escalier à faire, ainsi qu'une chappe dans l'abri de jardin et 2-3 autres bricoles)

Et vous? Vous avez été gâtés? Et les enfants?


05/01/2014
2 Poster un commentaire

Dernière ligne droite avant Noël

Et voilà, dans 7 jours c'est Noël. A cette heure-ci, les enfants auront ouvert leurs cadeaux, et nous aurons fêté Noël en famille le midi. Nous serons sur la route pour rentrer chez nous, après avoir laissé Tiff et Lili au bons soins de ma mère pour quelques jours.

Les préparatifs? Le repas est décidé et au congélateur, les cadeaux sont achetés et cachés à part deux qu'il me reste à emballer. Les décorations extérieures sont installées, le sapin est fait. Et les tenues des enfants pour le 25 sont dans ma penderie.

Pour la journée du 24, j'ai reçu aujourd'hui la Pandacraft, et j'attends encore la Chouettebox (je vous raconterai dans un prochain article ce que j'en pense). Sans oublier l'atelier pâtisserie le matin pour préparer le dessert, et quelques films achetés en plus pour avoir le choix le soir.

Maintenant, on attend, le compte à rebours a commencé.

Demain, c'est mon dernier jour de travail avant les vacances. Vendredi, j'emmène Nala suivre un cours pour chiot, puis je vais faire les courses (bah oui, il faut bien manger quand même). Samedi, Nounours veut emmener les enfants au resto pendant que je vais me faire poser des ongles en gel (histoire de cacher mes ongles rongés et pouvoir faire quelques tatouages d'ongle). Dimanche machines. Et lundi préparation des bagages des filles.

J-6 avant le réveillon...


18/12/2013
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser